Comment faire financer ma formation ?

Pour qui ?

Certains dispositifs de formation, appuis et conseils sont accessibles selon le statut de la personne concernée.

Pour le salarié :

  • Les actions de formation du plan de formation de l’entreprise ;
  • Le congé individuel de formation (CIF) ;
  • La validation des acquis de l’expérience (VAE).

La formation peut-être financée par :

D’autres dispositifs sont accessibles aux demandeurs d’emploi et aux salariés :

  • Le dispositif compétences clés ;
  • Périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) ;
  • Le conseil en évolution professionnelle (CEP) ;
  • Le compte personnel de formation (CPF)

Pour le non salarié :

Comme les travailleurs indépendants sont soumis à la contribution à la formation professionnelle (CFP), ils peuvent bénéficier en contrepartie, du financement de leur formation. En effet, en fonction de la nature de leur activité, un fonds d’assurance formation (FAF) est déterminé. Toutes cotisations et contributions personnelles du travailleur indépendant restent dues pendant la formation.

Pour tout agent public :

  • Droit individuel à la formation (Dif) ;
  • Congé de formation professionnelle ;
  • Bilan de compétences ;
  • Préparation aux examens et concours ;
  • Validation des acquis de l’expérience (VAE).

A qui s’adresser ?

Pour le salarié :

Qu’il soit dans n’importe quelle entreprise, un salarié peut suivre des formations professionnelles dans le cadre :

  • Du plan de formation de l’entreprise ;
  • Du compte personnel de formation ;
  • De congés individuels.

Lors de la constitution de son projet d’évolution professionnelle, la personne est aidée par le conseil en évolution professionnelle (CEP) afin de de faciliter l’accès à la qualification de la formation. Pour cela, il faut se rapprocher des opérateurs du CEP au plan local :

Pour le non salarié :

  • Pour les professions libérales, le Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux(FIF-PL) ;
  • Pour les professions libérales médicales, le Fonds d’assurance formation de la profession médicale (FAF-PM) ;
  • Pour les commerçants et dirigeants non-salariés du commerce, de l’industrie et des services, l’Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise (Agefice) ;
  • Pour les artistes auteurs, le Fonds d’assurance formation des secteurs de la culture, de la communication et des loisirs (AFDAS) ;
  • Pour les artisans, le Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprises artisanales (FAFCEA) ;
  • Pour les exploitants agricoles et chefs d’exploitation forestière, le Fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant (Vivéa) ;
  • Pour les professionnels de la pêche, le Fonds d’assurance formation des salariés des petites et moyennes entreprises (Agefos PME).

Pour l’agent public :

Veuillez-vous renseigner auprès du service des ressources humaines du ministère ou de l’organisme employeur.

Aide de l’AGEFIPH

Si la formation visée peut favoriser le maintien dans l’emploi, cette aide vise à agir de manière réactive pour permettre sa mise en œuvre.

Que fait-elle ?

En complément du droit commun (OPCA, CIF) ou du plan de formation de l’entreprise, l’AGEFIPH finance tout type d’actions de formation, ouvrant des perspectives réelles et sérieuses de maintien dans l’emploi.

La forme du projet et des cofinancements prévus ou mobilisés permettent de déterminer le montant de l’aide. Cette aide concerne seulement les coûts pédagogiques de la formation qu’elle peut couvrir en totalité.

Qui est concerné ?

  • Tout employeur éligible à l’Agefiph ayant embauché une personne handicapée bénéficiaire de l’article L.5212-13 du code du travail pour laquelle le médecin du travail atteste que le handicap, son aggravation, une évolution du contexte de travail entraînent des conséquences sur l’aptitude à occuper le poste de travail
  • Tout travailleur indépendant bénéficiaire de l’article L.5212-13 du code du travail et détenteur d’un avis médical indiquant les difficultés à poursuivre l’activité du fait de l’aggravation ou de la survenance du handicap.

La demande d’aide est formalisée auprès de la délégation régionale Agefiph géographiquement compétente (voir coordonnées sur www.agefiph.fr au moyen d’un dossier de demande d’intervention. Il doit être déposé avant le démarrage de la formation.

 AGEFICE

Pour pouvoir bénéficier du financement de ses actions de formation, le Chef d’Entreprise (ou le conjoint collaborateur/conjoint associé) qui souhaite se former doit être ressortissant de l’AGEFICE. Dans le cas contraire, les Dirigeants peuvent s’adresser à d’autres dispositifs.

Qui peut-être financé par l’AGEFICE?

Les formations débouchant sur une qualification officiellement reconnue :

Les formations visées sont celles qui sont en vue d’obtention d’un des titres de diplômes suivants : Master, Licence, BTS , DUT, BP, CAP, BEP, BEPECASER (voiture et moto), Diplôme d’Etat activités de montagne, TP et CQP, les permis de conduire (sauf permis B et moto) et la capacité de taxi. Le titre doit être inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles afin d’être valide.

Les autres formations, qu’elles soient métiers ou transversales:

Sous réserve qu’elles s’intègrent dans les critères de l’AGEFICE

Dès lors qu’elles sont professionnalisantes, en rapport avec l’activité de l’entreprise et qu’elles ne font pas partie des formations non susceptibles de faire l’objet d’un financement par l’AGEFICE.

Les formations « Mallette du dirigeant » :

Ces formations sont financées hors budget annuel des Chefs d’entreprise, donc un ressortissant peut bénéficier du dispositif habituel de l’AGEFICE à concurrence de son enveloppe annuelle et des formations de l’opération « Mallette du dirigeant ».

En ce qui concerne les plafonds de financement :

1400€ nets de taxe pour un minimum de 50€ nets de taxe par heure de formation et par stagiaire.

Donc, par chef d’entreprise, cela peut aller jusqu’à 7000€ nets de taxe si celui-ci suit 140 heures de formation.

Concerne toutes les formations :

Pour les ressortissants non cotisants dont l’entreprise a été créée durant l’année de suivi des formations, le financement ne peut intervenir que dans la mesure où ces dernières ont lieu après l’affiliation à l’URSSAF/RSI et après l’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés.

Pour plus d’informations concernant l’AGEFICE, veuillez visiter directement leur site internet disponible ici.

LOGO-AGEFICE-1

Réunion d’information à la création, reprise d’entreprise.

Découvrir comment se lancer dans l’entrepreneuriat : Les statuts juridiques, les aides financières, la méthodologie de conduite de projet…